nolwenn korbell - didier dreo

Nolwenn Korbell & Didier Dreo

Ce duo original et si complice se balade avec allégresse dans l’univers poétique de Nolwenn, à travers ses propres compositions ou des reprises d’Angela Duval, de Glenmor, Xavier Grall, Dimitri Broe ou encore  de Bertold Brecht avec des chansons de l’Opéra de quatre sous, de Mère Courage sur les musiques de Kurt Weill et de Paul Dessau…

Le duo nous invite une belle ballade à travers les chansons ciselées et poétiques de Nolwenn, dans une belle langue bretonne où la chanteuse traduit la profondeur et la sensibilité d’un univers engagé, dans lequel se mêlent la Bretagne de son enfance et quantité d’influences musicales contemporaines. C’est aussi un moment joyeux, festif et revigorant  servi par une grande interprète, une voix qui nous transporte et nous remue, de l’intérieur, une artiste fervente, sensible et de conviction qui interprète les œuvres de Bertold Brecht.

« C’est un moment de grâce exceptionnel qui nous a comblé, samedi soir, au Bathyscaphe avec le concert de Nolwenn Korbell, une reine, une fée, une authentique diva, géniale dans tous les registres, aussi bien dans ses interprétations en allemand, en anglais ou en breton, quasi époustouflantes, que dans sa présence scénique éblouissante, ou son rapport au public toujours plein d’humour et de pertinence.
Si je connaissais son talent, par différents médias interposés, je ne m’attendais pas à une telle révélation et dois admettre que je suis resté complètement « scotché », peut-être comme jamais. Et pourtant, je crois pouvoir revendiquer une certaine expertise, tant théâtrale que musicale, après plus de 25 années au service de la création. Et jamais une chanteuse ne m’a à ce point impressionné. Mais Nolwenn Korbell n’est pas simplement une chanteuse, c’est une artiste complète, hors normes, une des plus grandes qu’a pu connaître la scène française, et que je place sans hésiter au firmament des stars à dimension internationale, au-delà de toute limitation identitaire ou culturelle. La Bretagne peut toutefois s’enorgueillir d’avoir pareille ambassadrice, car je ne doute pas que la carrière de Nolwenn dépasse très vite les frontières. Et ceux qui étaient présents au Bathyscaphe samedi soir doivent encore savourer ce bonheur sans prix, ce privilège d’avoir partagé un moment rare et inoubliable, et quelques bières, avec une merveilleuse artiste. Quant à ceux qui n’étaient pas là, courage, il vous reste des kleenex en attendant une prochaine chance de la voir.
Pour finir il serait injuste de ne pas parler de Didier Dreo, immense musicien qui accompagne Nolwenn et qui participe tout autant à la générosité, à l’esprit et à la réussite de ce spectacle.
Eric Mariette » Metteur en scène 

nolwenn korbell solo nolwenn korbell SKEUD HO ROUDOU nolwenn-cabaret-web
Nolwenn Korbell Skeud ho Roudoù Cabaret Brecht