gilles le bigot

Gilles Le Bigot

Originaire de Saint-Brieuc (22), il adopte la guitare en 1972 à l’age de 13 ans. Cet instrument le conduit naturellement à écouter des musiques de divers horizons : du rock au folk baroque puis au jazz. La grande vague celtique des années 75 lui fait découvrir la musique celtique à travers des groupes comme Panxty, Bothy Band, Clannad et plus près de nous Alan Stivell. C’est alors qu’il découvre le fest-noz, d’abord comme danseur, puis comme musicien en accompagnant le groupe de chanteuses Les Pillotouses (1976), puis au sein du groupe Galorn (1978). Autodidacte de formation, ces deux expériences le conduisent à adopter l’open tuning et à développer un jeu de guitare adapté à la musique celtique et plus particulièrement bretonne. Depuis les années 80 ce style a fait école et on retrouve aujourd’hui de nombreux guitaristes l’ayant adopté. Gilles se consacre depuis quelques années à l’arrangement et à la composition.

 BIOGRAPHIE

 1972 : Débuts à la guitare, cet instrument le conduit naturellement à écouter des musiques de divers horizons : du rock au jazz en passant par le folk baroque de John Renbourn.

1975 : La grande vague celtique lui fait découvrir cet univers à travers des groupes comme Planxty, Bothy Band, Clannad et surtout Alan Stivell avec la guitare magique de Dan Ar Braz. C’est alors qu’il découvre également la musique bretonne à travers le fest noz, avec des chanteurs comme Y.F Kéméner et E. Marchand ou des groupes comme Diaouled Ar Menez.

1976 : Premiers pas sur scène comme accompagnateur d’un quatuor de chanteuses : « Les Pillotouses » répertoire de chants à danser (en français) de Haute Bretagne d’où Gilles est originaire (partie Nord/Est de la Bretagne).

1978 : Premier groupe de fest noz comme membre « officiel » au sein du groupe Galorn (avec Jean Michel Veillon à la flûte) jusqu’en 1980. Le groupe connaît un grand succès dans la région, et tourne également en Irlande et en Hollande. Cette période marque les débuts de Gilles en « accords ouverts », Dadgad pour les initiés. De cette période, nous retiendrons également les premiers pas de Gilles comme compositeur dont la fameuse mélodie « Jésaïg », devenue un tube aux Etats-Unis et reprise notamment par Paddy Keenan au uillean pipe.

1980 : Achat de la guitare qui ne le quitte plus. Une Lowden L 25 faite part Georges Lowden lui même. C’est le début d’une collaboration active avec des musiciens irlandais au sein du groupe Breton Irish Band avec notamment Dessie Wilkinson à la flûte et Sean Corcoran au chant et bouzouki. Le groupe tourne jusqu’en été 1984.

1982 : Tournée en Yougoslavie dont une semaine mémorable à Sarajevo, avec le groupe Maglor composé de 4 musiciens dont Bernard Subert à la clarinette.

1984 : Création du groupe Skolvan avec Youenn Le Bihan. Gilles débute sa carrière de musicien professionnel.

1985 : Première tournée aux Etats-Unis en duo avec Serge Désaunay à l’accordéon en première partie du groupe Kornog.

1986 : Gilles intègre le groupe Kornog en remplacement de Soïg Sibéril jusqu’à la dissolution du groupe fin 1987. Tournées en Europe et aux Etats-Unis. En 1987, il commence les répétitions en duo avec Y. F. Kéméner…

1988 : Création du Barzaz Trio (avec Y.F Kéméner et J.M Veillon). Le trio est rejoint début 1989 par Alain Genty à la basse et David Hopkins aux percussions, pour l’enregistrement du premier disque de groupe Barzaz. Le groupe tourne jusqu’en 1993.

1991 : Participation au premier disque du groupe irlandais La Lugh (Gerry O’Connor et Eithne Ni uallachain), groupe que Gilles intègre quelques années plus tard jusqu’en 1999.

1992 : Création du trio Elixir avec Jean Pol Huellou aux flûtes et David Hopkins. Le trio joue jusqu’en 1996.

1993 : Début de l’aventure aux côtés de Dan Ar Braz dans L’Héritage des Celtes, la première a lieu le 24 juillet 1993 à Quimper. Le voyage s’achève en mars 2002 à Paris au Stade de France, après deux victoires de la musique et plus d’un million d’albums vendus. Cette même année, Gilles commence à travailler avec le Bagad Kemper jusqu’à la création : « Azéliziza » en 2000.

1996 : Gilles fait partie du groupe An Tourtan, créé par le pianiste Didier Squiban à l’occasion de la fête de Brest 96. Le groupe enregistre un disque et s’arrête deux ans plus tard.

1997 : En Janvier, Gilles part en Irlande enregistrer « Ar Galon Digor » avec Davy Spillane et Annie Ebrel.

1998 : Gilles accompagne le chanteur Manu Lanhuel quelques concerts et un disque : « Ile Elle ».

2002 : Après ces années d’expérience dans différents groupes, Gilles décide d’enregistrer sous son propre nom le disque « Empreintes ». Un groupe de 7 musiciens est alors constitué pour l’album puis pour la scène.

2004 : Création du spectacle « Les Voix de la Terre » réunissant quatre chanteuses : Karen Matheson, Karan Casey, Julie Murphy et Marthe Vassallo ainsi que neuf musiciens bretons, irlandais et écossais. Le spectacle crée l’événement au Festival de Cornouaille à Quimper. Il est rejoué l’été 2005. Gilles participe, la même année à Glasgow, au spectacle de Donald Shaw : « Harvest », rejoué début 2006.

2005 : L’année des duos…

Création du duo Le Bigot/Sibéril : C’est la rencontre entre deux guitaristes qui ont marqués de leur style la musique bretonne depuis de tout début des années 80. Premier concert en juin 2005.

Création du duo Le Bigot/O’Connor : Ils se retrouvent après l’aventure de La Lugh. Gilles et Gerry O’Connor font une tournée en Bretagne en juillet et août 2005, suivi d’un disque enregistré en public au mois de décembre et une tournée de 6 semaines en Australie en mars et avril 2006.

Création du duo Le Bigot/Veillon : Deux vieux complices dont les chemins n’ont cessé de se croiser depuis 1978. Et pendant toutes ces années, le groupe Skolvan ne s’est jamais arrêté de jouer et d’enregistrer des albums…