C_P - photo 3 couleur1

Castor et Pollux

Explorateurs spatio-temporels, contrebandiers humanoïdes spécialisés dans le trafic d’influences musicales, l’équipage CASTOR & POLLUX débarque sur Terre. Musique traditionnelle, afro-beat, trap et improvisation débridée, c’est tout le butin de leur piraterie musicale qui s’éparpille maintenant sur les pavés et les parquets .

CASTOR ET POLLUX

Castor & Pollux est un groupe de musique traditionnelle bretonne d’aujourd’hui évoluant depuis 4 ans entre concert de rue et prestation scénique. Mêlant un bagage musical riche, puisant ses racines en Bretagne mais visitant la bande-son internationale, la transe, la danse et les mélodies entraînantes sont mises à l’honneur : un groove de Fela Kuti vient porter un Rond de Saint-Vincent, un riff de Die Antwoord vient trouer violemment un air du pays de Loudéac, une mélodie évoquant la Cordillère des Andes s’entrelace avec une chanson du coin, un thème éthiopien est refondu en danse vannetaise, … Le magma des musiques traditionnelles s’emmêle ici aux tubes urbains des villes-mondes qu’affectionnent les DJs et diggers.

Au cours de ces années, le groupe a développé son écriture et façonné une musique située au carrefour des musiques traditionnelles, des musiques du monde et de la Science-Fiction (sic), les musiciens ayant trouvé dans cet entrecroisement d’univers et de genres un point de départ à leurs audaces stylistiques. Aujourd’hui la musique de Castor & Pollux s’intègre à ce champ émergeant des Nouvelles Musiques Traditionnelles.

Distribution :

Tristan Jezequel : chant, bombarde, biniou

Gaël Chauvin : chant, biniou, veuze, hautbois Renaissance

Gilles Alexandre : bombarde, saxophones

Titouan Gautier : piano, handpan

Jean-Félix Hautbois : chant, tambour, percussions

Ces dernières années, les nombreuses prestations du groupe « en rue » (Festival Interceltique de Lorient, Festival du Chant de Marin à Paimpol, Festival de Cornouaille à Quimper…) et sur scène (L’Olympia, La nuit bretonne au château de Nantes, Yaouank…) ont permis aux musiciens de Castor & Pollux de déployer leur énergie et leur savoir-faire dans des contextes multiples : bals (festoù-noz), concerts en salle ou représentations dans l’espace public urbain. Ce parcours a permis aux musiciens de façonner le concert CONTREBANDES, au carrefour des nouvelles musiques traditionnelles et de la science-fiction.

CASTOR ET POLLUX

Influences :

Fela Kuti, Sébastien Tellier, Björk, Philippe Katerine, Hailu Mergia and the Wallias Band, Free Moral Agents, Deep Purple, Samba Sunda, Die Antwoord, Magic Malik, Karl Seglem, Too Many Zooz, Ronan le Gouriérec et Roland Becker

Parés au décollage ?

Aborder les musiques traditionnelles sous l’angle du genre narratif qu’est la Science-Fiction a permis de changer d’échelle quant à la lecture géographique et temporelle de ces musiques. Dès lors, la distance et les frontières qui semblent aujourd’hui séparer les différentes catégories musicales en usage peuvent devenir obsolètes. C’est en effet une des convictions majeures de Castor & Pollux que de concevoir la musique traditionnelle bretonne intégrée au réseau des musiques populaires du monde, sans cesse en devenir.

Cette conviction fondatrice et des références artistiques partagées ont fédéré le groupe autour de la figure littéraire et symbolique du voyageur spatio-temporel : tantôt explorateur, tantôt contrebandier ! Ainsi, il leur est devenu possible de faire s’entrechoquer airs traditionnels, compositions, et citations « piratées » sur la radio-monde. “Contrebandes” est l’aboutissement de ce processus de création qui associe une musique nouvelle et un univers visuel et narratif assumé.